La fin de l’histoire et la dernière femme

by populationsdumonde on August 25, 2011

date de la disparition des population

Au moment où le monde s’attend a franchir le seuil des 7 milliards d’habitants, les habituelles craintes de surpopulation ressurgissent occultant une autre réalité: la fin des populations. Le magazine The Economist s’est demandé combien de temps il restait à chaque population selon le taux de fertilité donné par les Nations Unies.

Déjà, 83 pays du monde ont un taux de reproduction net insuffisant pour assurer le remplacement des générations. A Hong Kong par exemple, où ce taux est de 0,547, 1 000 femmes seront remplacées par 547 filles qui elles-même engendreront 299 filles, et ainsi de suite. A ce rythme, il ne faudra donc à Hong Kong que 25 générations pour passer de 3,75 millions à 1, la dernière femme du pays qui naîtra en 2798.

Selon la même logique, l’Allemagne, le Japon, la Russie et l’Espagne ne vivront pas la fin du prochain millénaire, à moins d’une remonté du taux de natalité bien sûr, ce qui n’est pas impossible.

Une aggravation n’est n’ont plus pas à exclure.

Comments on this entry are closed.

Previous post:

Next post: