Fin de la transition démographique en Tunisie

by populationsdumonde on July 29, 2008

drapeau tunisie

La Tunisie a achevé sa transition démographique. Si la population continue encore de croître à un rythme légèrement inférieur à 1%, ce n’est dû qu’à la jeunesse de sa population dont la dynamique compense un indice synthétique de fécondité qui est tombé en deçà des 2,1 nécéssaire au renouvellement des générations. C’est à Tunis, la capitale, que la fécondité est la plus faible.

La Tunisie s’est distinguée très tôt des autres pays du Maghreb par une politique de contrôle des naissances mise en place dès l’indépendance qui a fait chuter l’ISF de 7,2 en 1966 à 1,73 de nos jours, évitant ainsi une explosion démographique incontrôlable. Le pays connaît à présent un vieillissement de sa population, comme dans la plupart des pays développés. Si les démographes voient dans l’encouragement de la relance de la natalité une solution au déséquilibre futur entre actifs et inactifs, l’idée ne semble pas être à l’ordre du jour auprès des autorités.

Comments on this entry are closed.

Previous post:

Next post: